mar 15, 2013
admin

Dépression post rupture : toutes les clés pour la vaincre

Vaincre la dépression post rupture La rupture est une étape particulièrement difficile dans une vie et est bien souvent suivie par une dépression amoureuse. La moitié était tout pour nous, un pilier sur lequel on pouvait s’appuyer et avec qui on passait des moments extraordinaires. Quand tout allait bien, chaque instant était magique, et quand ça n’allait pas, il/elle savait comment nous remonter le moral. Perdre cette base solide est un choc inattendu et vient totalement bouleverser notre vie.

Et pourtant, aussi dure soit cette épreuve, on ne peut tout simplement pas se laisser abattre et se laisser aller pendant des mois ou des années. Votre vie ne s’arrête pas là, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Vous savez que vous allez devoir trouver une façon de vous remettre de cette séparation, mais vous ne savez pas comment et vous n’en avez même pas forcément envie. Si vous lisez cet article, c’est que vous faites déjà un premier pas vers la sortie du tunnel et je ne peux que vous encourager à continuer. Nous vous aiderons donc à comprendre la déprime amoureuse et vous donnerons quelques astuces pour la surmonter.

Quelles sont les causes de la dépression après rupture ?

Le fait de perdre l’être aimé va avoir des conséquences bien plus lourdes que simplement la perte d’une personne, cela va se ressentir en vous et dans votre vision des choses, ce qui va vous mener à la déprime sentimentale.

La solitude, facteur de dépression post rupture

La solitude est une des premières sensations que l’on ressent après la rupture. A partir du moment où la décision a été énoncée et que c’est officiel, vous êtes séparés, et donc célibataire, vous sentez que vous êtes maintenant livré(e) à vous-même. Pendant des mois et des années, vous avez partagé votre vie avec votre partenaire, vous faisiez des activités ensemble, vous viviez ensemble, vous sortiez régulièrement ensemble, vous partiez en vacances ensemble… tout ça, c’est terminé, maintenant il n’y a plus que vous.

Vaincre la déprime amoureuse

C’est l’une des premières choses dont on prend conscience et c’est extrêmement douloureux. On passe de tout à rien en très peu de temps et on n’y était pas préparé du tout. Il faut se réadapter à la situation et encaisser le choc, sachant que vous avez perdu l’habitude de ne pas pouvoir compter sur lui/elle. Cette solitude, conséquence directe de la séparation, comme son nom l’indique, est donc le premier élément venant vous faire mal et vous plonger dans une dépression amoureuse.

La perte de confiance, conséquence d’un échec amoureux

Que l’on soit très serein à l’origine ou de nature à douter de soi, le fait d’entretenir une relation amoureuse avec quelqu’un va automatiquement donner un peu de confiance en soi. On est aimé(e) et soutenu(e) par la personne qui nous fait vibrer et on sait qu’on pourra toujours compter dessus en cas de problème. Résultat, quand cette personne n’est plus là, on retrouve forcément l’effet inverse. Un pan entier de notre vie s’écroule et l’échec vient perturber notre confiance.

Après une rupture, on reste sur une impression négative de la relation, sur un échec. On se sent responsable de l’échec et on se dit qu’on aurait dû réagir avant pour éviter d’en arriver. On doute de nos choix passés, de notre lucidité, de notre capacité à gérer une relation de couple mais pas uniquement. La déprime amoureuse va aussi vous faire perdre confiance en votre mérite d’être aimé(e). Puisque de toute façon, la relation se solde par un échec avec vous, à quoi bon vous aimer ?

La perte de l’être cher signifie la perte de soutien et de partage

On l’a dit plus tôt, votre ex était le pilier sur lequel vous vous reposiez. En plus d’être votre partenaire, il/elle était votre confident(e), celui ou celle à qui vous pouviez tout dire. Quand vous rentriez de votre journée de travail, vous aviez l’habitude de lui raconter les petites péripéties qui se sont déroulées au bureau et les commérages qui circulent entre collègues. Quand vous aviez une mauvaise journée, vous lui expliquiez pourquoi et il/elle était toujours là pour vous calmer, vous rassurer et vous détendre.

Entre partenaire, il est normal de s’entraider quand l’autre est dans le besoin, et bien des fois, votre moitié vous donnait des conseils ou vous aidait dans vos tâches. Si vous en êtes là aujourd’hui, c’est grâce à votre travail mais aussi grâce au soutien et à l’aide de votre copain/copine. Vous avez donc perdu votre confident(e) et votre soutien le plus précieux. Il/elle ne sera plus jamais là pour vous et c’est très difficile à accepter. Vous vous dites alors que si même la personne qui était le plus derrière vous vous tourne le dos, c’est que vous n’en valez vraiment pas la peine, et cela diminuera encore plus votre confiance en vous.

Tomber dans une déprime amoureuse quand l’avenir devient flou

Quand on est avec quelqu’un, on se projette très facilement vers l’avenir. On est deux et rien ne semble pouvoir nous arrêter, la relation est fabuleuse et on a des projets ensemble. On s’imagine en train de voyager en amoureux, on achète notre premier appartement, on envisage même de fonder une famille ensemble. Le temps passe et on se dit qu’on a trouvé l’amour de notre vie, tout semble aller pour le mieux, notre avenir est plus qu’assuré.

Vaincre la déprime post rupture

Pourtant, on n’est jamais à l’abri d’un revirement de situation, et vous l’avez appris dans la douleur. Absolument tout s’est effondré quand il/elle vous a annoncé qu’il/elle voulait mettre un terme à votre relation. Tous les projets se sont évanouis, la vie de famille devra encore attendre et l’amour de votre vie n’était peut-être pas la personne que vous pensiez. Maintenant, vous êtes célibataire et tout votre avenir est incertain, de quoi tomber dans une dépression amoureuse.

Vous ne savez plus avec qui vous passerez le restant de vos jours ni même si vous trouverez un jour cette personne. Tout ce que vous aviez envisagé et tous vos rêves sont tombés à l’eau et vous devez repartir sur une vie monotone en solitaire. Vous ne savez absolument pas ou vous en serez dans un an, deux ans, trois ans, si vous serez seul(e) ou accompagné(e), ni si vous irez mieux ou toujours en déprime sentimentale.

Comment se manifeste la dépression amoureuse ?

On vient d’en voir les causes, mais comment est-ce que la déprime sentimentale se ressent-elle réellement ? On peut facilement identifier quelques symptômes de la dépression amoureuse.

Les larmes sont au rendez-vous

Comment souvent après une rupture amoureuse, on pleure. Mais on pleure beaucoup. Vraiment beaucoup ! Et ça peut arriver pour n’importe quoi. Un rien peut nous faire pleurer, cela peut être une photo sur laquelle il/elle apparaît ou de quelque chose nous faisant penser à lui/elle, des mots que notre ex avait l’habitude de prononcer, une odeur qui rappelle un souvenir, une pensée qui s’est égaré alors qu’on devrait travailler… Et ça dure pendant des semaines et des semaines et des semaines. Pleurer après la rupture est tout à fait normal, surtout lorsqu’elle est inattendue, mais si ça dure pendant des mois, c’est que vous êtes tombé dans une dépression post rupture.

Pendant une déprime amoureuse, on a envie de rien

Quand on vous propose de sortir ou de faire un truc, vous avez toujours cette même réponse qui ressemble à peu près à ça : « Oh ouais non tu sais je suis pas trop chaud aujourd’hui… ». Et c’est un fait, dans ce genre de situation, on n’a plus envie de rien. On s’apitoie sur notre sort et on préfère rester assis sur notre canapé avec la télécommande dans une main et parfois de quoi manger ou boire dans l’autre, histoire de combler un peu l’absence de l’être aimé.

Encore une fois, c’est une réaction normale dans les quelques jours qui suivent la rupture, mais vous ne devez pas vous transformez en robot dont le seul principe correspond à métro-boulot-dodo. Tant que vous ne vous forcez pas à bouger, vous ne pourrez pas avancer et la reconstruction personnelle ne se fera pas. Le manque d’envie et l’inaction sont deux pièges terribles qui peuvent faire durer votre dépression après rupture pendant une très longue période.

Suite à une rupture amoureuse douloureuse, on devient désagréable

Vous viviez dans un rêve jusqu’à ce que la personne que vous aimiez et en qui vous aviez toute confiance vous abandonne. Vous ne vous attendiez pas à être trahi(e) de la sorte et cela chamboule toute votre vision des relations sociales. Si même lui/elle vous a trahi(e), cela veut dire que vous devez vous méfiez de tout le monde parce qu’ils sont tous imprévisibles. Vous perdez totalement confiance en les autres, quand vous rencontrez de nouvelles personnes, vous êtes méfiant(e) instantanément.

De plus, vous vivez une période difficile, vous avez le cœur brisé et la sensation que toute votre vie s’est arrêtée le jour de votre rupture, la dernière chose dont vous avez envie, c’est bien de parler aux autres. Vous préférez être seul(e) pour vous apitoyer sur votre sort et vous n’avez pas envie de faire la connaissance de pleins de personnes ni de rire avec qui que ce soit. Dans ces moment-là, on a vite fait de se créer une carapace et de s’isoler du reste du monde, qui à devenir désagréable pour être sûr(e) qu’on nous laisse la paix.

La dévalorisation, signe de dépression amoureuse

vivre une dépression amoureuse

Le fait de se dévaloriser est la conséquence directe de la perte de confiance en soi. Jusqu’à présent, on n’avait pas forcément grand-chose à se reprocher, en tout cas sur le plan relationnel, mais depuis la rupture, notre image de nous-même a bien changé. Après s’être fait larguer, on se dit qu’on ne mérite pas d’être aimé(e), on ne mérite pas d’être heureux(se) ni même de tomber amoureux. En fait, on va même jusqu’à se dire que l’amour, ce n’est pas fait pour nous et que de toute manière, on ne retrouvera jamais personne.

Une personne qui réfléchit de cette manière-là est une personne qui n’a pas réussi à faire le deuil de son histoire d’amour et qui n’est toujours pas parvenu à encaisser le fait qu’on puisse la larguer et qu’elle puisse faire face à un échec. Le lendemain de la rupture, quand on est encore à chaud et qu’on est sous le choc de la décision de son partenaire, c’est compréhensible, mais six mois après, cela montre vraiment qu’on n’a pas réussi à avancer et que cette rupture est une plaie encore très à vif.

Comment sortir d’une dépression amoureuse ?

Votre plus grosse interrogation est très certainement celle-ci ! Cela fait une éternité que vous êtes en déprime sentimentale, maintenant, vous voulez reprendre votre vie en main.

Prenez vos distances avec vote ex

Si vous parlez toujours à votre ex ou que vous vous voyez régulièrement, vous ne pourrez pas vous sortir réellement de votre dépression amoureuse. Cela ne vous permet pas de l’oublier ni de faire une croix sur votre relation. Tant qu’il/elle est là, c’est comme si vous n’étiez pas encore totalement séparés et vous ne pouvez pas avancer. Vos souvenirs ne cesseront de remonter à la surface à la moindre évocation de quelque chose lui faisant référence. Faites donc de votre mieux pour qu’il/elle n’existe plus du tout dans votre vie.

C’est dur, me direz-vous, mais nécessaire. Si vous ne comptez pas essayer de le/la reconquérir, il n’y a aucun intérêt à ce que vous lui accordiez toujours une place dans votre vie, ce ne serait que se raccrocher encore et toujours au passé. Et si vous comptez récupérer votre ex, sachez que la reconquête passe par un silence radio pendant lequel vous ne devrez, comme son nom l’indique, pas donner de nouvelle pendant un certain temps. Pour éviter toute tentation et pour votre bien, faites de votre mieux pour n’en avoir aucune de lui/elle aussi.

Prenez le temps de réfléchir

Après toute rupture, il faut se poser pour faire le point sur la relation qui vient de se terminer. Il faut se demander quels ont été les points positifs de cette histoire et ses aspects négatifs. De cette manière, vous déterminerez vos erreurs et saurez quoi changer pour la prochaine relation. Cela vous permet de reprendre confiance et de voir plus clair en votre avenir. Si vous ne vous remettez pas en question, vous n’évoluerez jamais et vous prenez le risque de revivre la même situation plus tard. De cette manière, vous changez ce qui posait problème dans le cadre d’une relation amoureuse, ce qui ne pourra que vous être bénéfique à l’avenir.

Pour vous concentrer et faire le point une bonne fois pour toute, sans pour autant fondre en larmes dès que vous pensez à votre ex, essayer des techniques de méditation. Cela vous aidera à y voir plus clair et à rester calme pendant que vous vous replongez dans votre histoire passé pour venir piocher les bons et mauvais aspects de la relation et de votre comportement. Le fait de prendre conscience de la situation, même si cela n’intervient que des mois après la rupture, vous enlèvera un poids et vous permettra de commencer à remonter la pente de votre déprime amoureuse.

Sortir de la dépression post rupture en réaménageant son quotidien

Avec votre moitié, vous aviez votre quotidien, votre petite routine que vous partagiez ensemble. Maintenant que vous êtes seul(e), il va de soi que vous ne pourrez pas garder le même rythme puisque vous ne serez plus dépendant de l’autre, et surtout parce que sinon, vous ne sortirez jamais de votre déprime amoureuse. Vous ne devez pas rester enfermé(e) dans des habitudes qui vous rappelleront constamment votre ex.

Si vous aviez l’habitude de manger à une certaine heure pour une raison quelconque, ne restez pas formaté(e) à ce rythme de vie, changez-le et adaptez-le à votre guise. La routine a tendance à être rassurante, on met notre vie sur des rails et on ne s’en écarte jamais. Si vous voulez vous rassurer et que vous n’aimez pas prendre de risque, créez votre propre routine. Si en revanche, vous voulez rester libre de faire ce que vous voulez, restez imprévisible et vivez votre vie au jour le jour (mais rassurez-vous, il y aura quand même une certaine routine qui s’installera avec le temps).

Pratiquez une activité sportive

Le sport, outre le fait d’être fatigant et de nous laisser d’horribles courbatures le lendemain, a beaucoup d’effets sur notre corps et sur notre esprit. Pendant que vous pratiquez une activité sportive, votre corps sécrète des hormones qui auront différentes fonctions. Cela va commencer par vous déstresser, vous relaxer, vous soulager du poids de votre quotidien. Quand on fait régulièrement du sport en parallèle de notre vie professionnelle, cela va faire descendre la pression subie au quotidien et permettre donc d’améliorer notre quotidien. En plus de ça, les hormones vous poussent à aller toujours plus loin, à donner tout ce que vous avez ! Plus vous ferez de sport, plus vous aurez envie de continuer. Si vous arrêtez à un moment ou à un autre, il sera très difficile de se remotiver. Cette propension à tout donner se répercutera dans l’ensemble de vos tâches et vous sera plus qu’utile pour vous sortir de votre dépression amoureuse.

En dehors de ça, il faut bien dire que quand vous faites du sport, vous êtes trop occupé(e) pour penser à votre ex, pourtant toujours omniprésent dans votre esprit. Pendant ce temps-là, vous développez votre masse musculaire et/ou perdez de la graisse, ce qui sera excellent pour votre santé et pour votre apparence. En faisant du sport, vous vous sentirez bien plus désirable et vous sentirez bien dans votre peau. De quoi retrouver votre confiance perdue et sortir des griffes de la déprime sentimentale.

Amis et famille, vos alliés pour se sortir d’une dépression amoureuse

Vous avez besoin de vous changer les idées et d’arrêter de penser à votre ex et à cette rupture qui vous fait tant de mal. Votre entourage vous sera d’une aide précieuse et vous ne devez pas le rejeter. Vos proches seront là lorsque vous aurez besoin de vous confier et de vous épancher sur l’épaule de quelqu’un. Pour vous remonter le moral et vous écouter, vous pouvez compter sur eux.

C’est aussi le moment d’en profiter pour sortir de nouveau. Quand on est en couple, on a tendance à privilégier notre moitié et on voit généralement moins nos amis. C’est donc l’occasion de rattraper le temps perdu. Cela vous fera du bien et vous fera oublier votre ex, mais aura également un autre avantage : vous pourrez rencontrer de nouvelles personnes, et pourquoi pas justement LA personne qui fera une réelle différence dans votre vie ?

Mener à bien un projet

Vous êtes seul(e) et ne dépendez plus de personne, ce qui veut dire que vous pouvez vous consacrer au projet que vous voulez, voire même dont rêviez. Que ce soit sur le plan professionnel ou personnel, à vous de voir, mais dans tous les cas, vous serez gagnant à la fin. C’est une manière de se redonner de nouveau des objectifs et de se motiver à avancer, à se bouger. Avec ce projet, quel qu’il soit, vous reprendrez confiance en vous et vous vous estimerez de nouveau à votre juste valeur.

Le fait de prendre en main un projet va aussi vous permettre de mûrir, de grandir, d’apprendre des choses : ce sera sans doute une expérience de vie inoubliable, dont les enseignements vous seront toujours bénéfiques. C’est aussi, encore une fois, une opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, y compris celle qui changera votre vie. Patricia, dont vous pourrez lire le témoignage juste après, en est la preuve même.
Avant de vous faire part du témoignage de Patricia, je conclurai avec ces quelques mots.

La dépression amoureuse est tout à fait compréhensible et touche de nombreuses personnes, mais toutes ont fini par s’en sortir. Même si cela peut sembler long et que la motivation n’y est pas, vous finirez par remonter la pente et aller mieux. Si vous avez décidé de reprendre votre vie en main, suivez ces quelques conseils en les adaptant à votre situation, vous devriez très vite sentir des améliorations. Si ce n’est pas le cas ou que cela vous semble trop long, n’hésitez pas à faire appel à un coach en amour qui vous accompagnera dans votre reconstruction personnelle.

Je laisse désormais la parole à Patricia, qui souhaite partager avec vous son expérience sur la dépression post rupture pour vous encourager et vous donner espoir.

Vaincre la dépression post rupture : le témoignage de Patricia

Une rupture amoureuse, c’est souvent douloureux et difficile à vivre, surtout lorsque l’on a été quitté. J’ai réussi à panser mes blessures avec le temps, mais aussi grâce à une méthode qui m’est bien spécifique. Pour vous aider dans votre combat et éviter que vous ne sombriez dans la déprime amoureuse, j’ai souhaité faire part de mon expérience.

Ma dépression post rupture

J’étais en couple depuis près de 8 ans lorsque mon ami a décidé de mettre un terme à notre relation. En quelques minutes, mon rêve de mariage et de bébé a été anéanti à cause de la rupture amoureuse.

A ma majorité J’avais privilégiée mes études au détriment de ma vie personnelle. Mon partenaire de l’époque avait fait de même et nous nous étions rencontrés dans notre premier emploi. J’avais alors 24 ans.

J’envisageais énormément de choses avec cette personne malgré nos différences et nous souhaitions prendre notre temps. On s’était dit qu’on voulait profiter de la vie et avoir des enfants vers 35 ans. Il n’a pas perdu le sien, de temps, et a trouvé une autre personne qui lui convenait mieux selon lui.

subir une séparation amoureuse

Je me suis donc retrouvée à 32 ans de nouveau célibataire. La séparation a été très difficile à gérer. Pour tout vous dire j’ai même sombrée dans une dépression post rupture. J’ai très mal vécu ces moments car nous continuions à nous croiser dans les couloirs de l’entreprise.

Avec le recul je me dis que cette dépression amoureuse a été une nouvelle étape dans ma vie et qu’elle m’a aidée à grandir. J’ai en effet pu affronter des moments extrêmement douloureux et j’ai trouvé une force intérieure que je ne soupçonnais pas.

Se relever de la dépression amoureuse

Je me suis énormément questionnée sur moi-même et sur ce que j’aimais faire. Après une séparation il n’est jamais simple de se relever. J’ai donc décidé de vivre enfin mes rêves et de laisser de côté ma dépression post rupture. J’adorais voyager et ça faisait longtemps que je voulais visiter des pays hors du commun.

Tout a commencé lors de ce premier voyage organisé. J’ai été absolument subjuguée par la beauté de l’Ouzbékistan. Un peuple accueillant et d’une gentillesse extrême. D’un coup, j’oubliais mes soucis et peu à peu mon ex partenaire. Moi qui me demandais comment sortir de la dépression, j’oubliais même la signification de ce mot.

Le programme des visites était tellement chargé que je n’avais plus d’idées noires, les monuments étaient fabuleux et ma soif d’apprendre de cette incroyable civilisation remplaçait les pensées à mon ex. En quelques jours j’avais réussi à oublier la rupture, à vaincre la dépression et ainsi à gagner mon pari avec moi-même.

La suite de ma dépression et le début du bonheur

Je ne vous cache pas que le retour à la réalité à quand même été dur à gérer car ces deux semaines m’ont été bénéfiques mais il a fallu reprendre le travail. Il y avait malgré tout des hauts et des bas. Il n’est jamais simple de soigner la dépression post rupture car elle reste ancrée en vous. Il faut du temps après la dépression car les symptômes se manifestent toujours. Pour ma part j’étais anxieuse et parfois je pleurais sans trop de raison ou plutôt lorsque je voyais les autres heureux.

Pour éviter d’être trop mal, à chaque fois que je sentais que la déprime prenait le dessus, je décidais de partir. Heureusement j’arrivais à contrôler et ce n’étais pas trop fréquent.

Ce premier voyage avait changé ma vie, et m’avait permis d’être plus forte et surtout de m’occuper l’esprit. J’ai donc décidé de refaire d’autres visites. J’ai voyagé au Canada, au Chili, au Liban, au Japon avec des groupes. Je n’étais donc jamais seule et l’ambiance était systématiquement excellente. Plus je partais loin et plus j’oubliais mon passé amoureux. Que de dépaysements et d’enchantements.
En fait, ces voyages m’ont changé la vie. En effet, outre de m’éviter de faire une dépression, ils m’ont permis de rencontrer David. Au départ j’étais trop fragile pour envisager une nouvelle relation alors nous étions simplement amis. Malgré les mois qui passaient, j’étais encore marquée par la séparation.

Il a su prendre son temps et j’ai pu apprendre à faire de nouveau confiance. Après quelques destinations visitées ensemble, nous étions inséparables. Je me sentais de nouveau épanouie au côté d’un homme et tout simplement heureuse. On s’est donc rapproché naturellement près d’un an après notre première rencontre.

D’ailleurs, il m’a comprise car lui aussi était passé par une rupture et avait eu du mal à remonter la pente après sa séparation. C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai compris que la dépression amoureuse frappe aussi bien les hommes que les femmes.

Deprime post naissance

Aujourd’hui, j’ai enfin réalisé mes rêves de petite fille. Je me suis mariée il y a trois ans, avec un homme attentionné et qui fait mon bonheur, et j’ai une petite Maelle qui va fêter son quatrième anniversaire.

J’ai eu le courage de vaincre ma déprime amoureuse, alors pourquoi pas vous ?

1 Comment

  • Bonjour Patricia. J’ai lu ton article avec attention et j’espère qu’il va m’aider à gérer ma dépression. Voilà je vous raconte un peu mon histoire.
    Toute petite, je rêvais de tomber amoureuse. J’imaginais toutes sortes d’histoires d’amour dans ma tête. Je savais que j’avais tellement à donner dans une relation amoureuse. Finalement, mon rêve s’est réalisé à 29 ans quand Je suis tombée sur à garçon à l’université. Dès notre premier contact. J’ai senti que le courant passait entre nous. On s’est liés d’amitié, et après quelques mois on a décidé d’entamer une relation amoureuse. Petit à petit je suis devenue follement amoureuse de lui, je l’admirais, j’étais passionnée. Je me sentais en vie, car je n’avais jamais connu ce feeling avant. On sortait souvent ensemble, j’aimais être en sa compagnie et lui aussi. Je voulais changer pour lui et faisais tout ce qu’il me demandait, comme me vêtir de façon plus professionnelle, ne pas porter des vernis à ongles, ne pas regarder certaines émissions télévisées etc. Il était très EXIGEANT et je voulais changer pour lui. ET C’ÉTAIT LA LE PIEGE.
    De plus, monsieur avait un GROS problème de confiance. Il avait du mal à faire confiance aux autres et il n’avait pas trop confiance en lui non plus (plus physiquement). Je pouvais pas sortir pour aller faire même des courses, je ne devais pas avoir des amies (garçons et filles), si l’un de mes cousins me parle de façon gentille, ou m’appelle chérie, c’est que je couche avec. Il pense que je suis avec tous les garcons sur ma page facebook. Le soir, même lorsque je lui parle au téléphone, il se demande si il y a pas un garçon dans ma chambre, il m’arrive même de mettre la camera pour lui prouver que je suis toute seule. J’étais comme une prisonnière, toujours en train de me défendre pour des choses que je n’avais pas commises. Il était obsédé, paranoïaque. Il m’avait même déclaré que son problème de confiance était très GRAVE. Il lui arrivait de m’insulter parfois à cause de sa paranoïa. Je le prenais pas trop au sérieux parce que je savais que j’étais SINCERE ET FIDELE et qu’un jour, il finirait par réaliser qui je suis vraiment.
    Je l’aimais tellement. Je n’imaginais pas ma vie sans lui. Il était ma motivation, ma drogue, mon oxygène. Je vivais que pour lui. J’étais devenue une dépendante affective. Je faisais presque tout ce qu’il me demandait par contre je ne recevais pas autant en retour. Je me plaignais souvent car Je me sentais souvent négligée. J’étais toujours tellement disponible pour lui qu’il me prenait pour acquis. À un moment donné, je me reconnaissais plus, je reconnaissais plus cette personne qui oubliait sa propre existence pour un homme qui ne le méritait pas, je ne reconnaissais plus cette personne qui se faisait insultée, rabaissée pour des choses qu’elle n’a jamais fait. Mais malgré tout, je l’aimais et voulais tout faire pour que ça marche.

    Suite à une dispute en rapport avec sa paranoïa, monsieur a décidé de mettre un terme à la relation, il voulait faire une pause. J’ai reçu la nouvelle comme une bombe. Je ne comprenais rien. Moi qui a tout donné, qui l’a tant aimé, et c’est comme ça qu’il m’a remercié. J’avais tout abandonné pour lui et maintenant Je me retrouve toute seule, sans amis, sans personne. JE ME SENS MAL, car c’est un peu ma faute. Je n’aurais jamais du entamer cette relation, car dès le début il avait du mal à me faire confiance. Je me sens mal d’avoir trop donné, trop fait dans cette relation. J’ai comme l’impression d’avoir été abusée, manipulée, humiliée pendant 2 ans. Je vais bientôt avoir 32 ans, et je suis célibataire, moi qui toute petite rêvait d’avoir une famille heureuse. Je voulais tellement fonder une famille avec cet homme. Je me sens désespérée à mon âge. J’ai peur pour l’avenir, peur de ne pas pouvoir trouver quelqu’un pour fonder une famille à mon âge, peur de refaire confiance, peur de ne pas pouvoir tombé amoureuse à nouveau. OH OUI Je me sens MAL. Je me sens déprimée, OUF Je n’ai pas les mots pour expliquer ce que je ressens.

Leave a comment